"Dan Ferro has taught some of the most
important singers of the 20th Century"
Brian Zeger - The Juilliard School
The Metropolitan Opera

"Intensive study of vocal technique as applied to the literature for active singers"

Manger des amandes trouvées pour accélérer le mécanisme du corps pour éliminer le cholestérol élevé

Équilibrer les niveaux de cholestérol peut être aussi facile que de manger un tiers d’une tasse d’amandes chaque jour. Une nouvelle étude publiée dans Journal of Nutrition a confirmé l’effet puissant de la noix sur les niveaux de cholestérol du corps. On a découvert que les amandes fonctionnaient de deux façons: la première consiste à augmenter le taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) – autrement dit le «bon» cholestérol – et à améliorer le mécanisme par lequel le corps élimine le cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL) , qui a été prouvé pour augmenter le risque de troubles cardiovasculaires.

Des chercheurs de l’État de Penn ont comparé les niveaux de HDL parmi les participants qui ont mangé 43 grammes (soit environ 1/3 tasse) d’amandes avec ceux qui ont mangé un muffin à la banane à la place. Ceux sur le régime d’amande ont amélioré les niveaux de HDL et la fonctionnalité de cholestérol. Les auteurs disent que cette nouvelle étude s’appuie sur la recherche existante qui montre les effets hypocholestérolémiants des amandes.

Penny Kris-Etherton, professeur de nutrition à l’école et l’un des auteurs de l’étude, a déclaré sur Science Daily, “il y a beaucoup de recherche là-bas qui montre un régime qui comprend des amandes abaisse lipoprotéines de basse densité, ou cholestérol LDL , qui est un facteur de risque majeur pour les maladies cardiaques. Mais on ne savait pas trop comment les amandes affectent le cholestérol HDL, qui est considéré comme bon cholestérol et contribue à réduire votre risque de maladie cardiaque. “

L’un des résultats les plus intrigants de l’étude est que les amandes ont amélioré la fonction HDL. Cela signifiait que les composés dans les amandes aidaient le HDL à recueillir le cholestérol des cellules et des tissus et à les déposer dans le foie pour être décomposés.

Aux fins de l’étude, 48 hommes et femmes ont été soumis à un examen d’alimentation contrôlée. Tous les participants présentaient des taux élevés de LDL. Au cours de deux périodes de régime de six semaines, les participants ont eu un régime identique à l’exception de la collation quotidienne. Pendant une période de six semaines, les participants ont reçu 43 grammes d’amandes par jour. Pendant la période de contrôle, on leur a donné un muffin à la banane à la place.

Chaque période de régime de six semaines a été conclu avec une mesure du cholestérol. Les chercheurs ont comparé le nombre final avec la ligne de base du participant prise au début de l’étude.

Ils ont constaté que le régime amandes amélioré la fonction HDL de 6,4 pour cent, et a augmenté la taille des particules de HDL de 19 pour cent constipation.

«Nous avons été en mesure de montrer qu’il y avait plus de particules [sic] en réponse à la consommation d’amandes par rapport à ne pas consommer d’amandes», a noté Kris-Etherton. “Cela se traduirait par les plus petites particules faisant ce qu’ils sont censés faire. Ils vont dans les tissus et éliminent le cholestérol, grossissent et apportent ce cholestérol au foie pour qu’il soit éliminé du corps. »(Relatif: Les amandes peuvent sauver votre cœur et réduire l’obésité.)

Ceci, à son tour, a considérablement réduit le risque global de maladie cardiovasculaire.

L’équipe a noté que les amandes ne sont pas suffisantes pour éliminer le potentiel de maladie cardiaque, mais peuvent être une collation saine et intelligente. Les amandes sont également une bonne source d’autres nutriments et de vitamines comme la vitamine E et les fibres solubles. Ceux-ci ont un avantage supplémentaire de maintenir un coeur en bonne santé.

Maladie cardiaque en Amérique

On estime que 84 millions de personnes en Amérique reçoivent un diagnostic de maladie cardiovasculaire.

Les conditions cardiaques représentent environ 2 200 décès par jour. Cela se traduit par une moyenne de décès toutes les 40 secondes.

Les professionnels de la santé croient qu’un décès sur trois dans notre pays résulte d’une maladie cardiovasculaire.

Supposément, les coûts directs et indirects des maladies cardiovasculaires sont d’environ 315 milliards de dollars. On estime que ce nombre augmente chaque année.

Environ un tiers de tous les décès dus à des maladies cardiovasculaires surviennent avant l’âge de 75 ans.