"Dan Ferro has taught some of the most
important singers of the 20th Century"
Brian Zeger - The Juilliard School
The Metropolitan Opera

"Intensive study of vocal technique as applied to the literature for active singers"

Les plafonds de la HMR en débat

Les avis restent partagés sur l’avenir des examens des médicaments à domicile après que les dirigeants de la Guilde de la pharmacie d’Australie ont admis qu’ils croyaient que les plafonds des numéros de révision resteraient en place.

S’exprimant lors d’une table ronde à la conférence annuelle de l’Australian College of Pharmacy, Ian Todd, ancien président de la South Australian Guild, a déclaré qu’il était très probable que le gouvernement insisterait sur les services professionnels tels que les HMR et RMMR. Accord de pharmacie.

La principale pharmacienne clinicienne, Debbie Rigby, a fait remarquer qu’il devrait y avoir un plafond pour réduire l’exploitation, mais avec un seuil beaucoup plus élevé que les 20 examens par mois par pharmacien accrédité.

“Je crois fermement que le plafond devrait être de 20 par semaine”, a-t-elle dit. “Selon mon expérience, c’est le maximum que tout le monde peut faire avec la qualité”.

«Le plafond actuel compromet la qualité à long terme et décourage les pharmaciens d’obtenir ou de conserver une accréditation. Une diminution du nombre de pharmaciens accrédités limitera la capacité de fournir ces services dans le cadre des arrangements actuels, en particulier dans les régions rurales et éloignées ».

Anthony Tassone, président de la Guilde des pharmaciens d’Australie (Victoria), a déclaré que “la réalité malheureuse était que même après une augmentation de 30% des fonds en mars 2013, après une réaffectation d’autres programmes de 5CPA, il y aurait un dépassement dans un bassin de financement limité auquel le gouvernement n’allait pas s’ajouter, malgré les représentations de la Guilde » cérébral.

Il a déclaré que la Guilde «croit fermement» qu’il devrait y avoir une provision pour imprévus et ressources pour les futurs services professionnels et les programmes de gestion des médicaments, en plus du financement de l’exécution du programme.