"Dan Ferro has taught some of the most
important singers of the 20th Century"
Brian Zeger - The Juilliard School
The Metropolitan Opera

"Intensive study of vocal technique as applied to the literature for active singers"

Connaître la pratique clinique

Il y a six ans, le gouvernement nicaraguayen nous a demandé de mettre en œuvre des directives de traitement pour les problèmes de santé les plus répandus dans le pays en six mois. Après quelques discussions, un développement par étapes d’une ligne directrice de traitement pour l’hémorragie post-partum a été choisi comme exemple d’entraînement.

Plusieurs institutions nicaraguayennes ont déjà publié des directives thérapeutiques pour l’hémorragie du post-partum, mais la véritable gestion de la prestation diffère de leurs recommandations. Les causes semblaient simples: les directives de traitement sont écrites loin de la réalité clinique et sont habituellement imposées, ce qui se traduit par une faible adhérence. Ainsi, une étape cruciale consiste à impliquer les cliniciens dans l’élaboration des directives thérapeutiques. Nous avons utilisé les résultats d’une étude sur l’usage de drogues comme stimulus pour comprendre ce qui se passe dans la pratique réelle, pour demander pourquoi les choses se passent et pour chercher des réponses, en adaptant les données probantes dans les directives de traitement.

L’hémorragie post-partum a une gestion bien connue et abordable, et sa forte incidence dans les pays moins développés est injustifiée.1 De plus, l’inefficacité de l’ergométrine dans des conditions extrêmes de chaleur et d’humidité lorsqu’une conservation appropriée ne peut être assurée a été décrite il y a plus de 20 ans2. preuve publiée, cette information ne semble pas avoir atteint les professionnels cibles, car il continue d’être largement utilisé dans les hôpitaux où il est stocké à température ambiante.3

En ce siècle d’information, la sursaturation est facile. Les professionnels de la santé devraient lire 19 articles scientifiques chaque jour de l’année pour se tenir au courant.4 L’écart entre les connaissances scientifiques et les connaissances des professionnels de la santé s’élargit: le manque de temps s’accompagne d’un accès difficile à l’information et parfois de barrières idiomatiques.

Certains professionnels ignorent le fait qu’une habitude de prescription est obsolète ou erronée; et toutes les preuves cliniques pertinentes ne parviennent pas aux prescripteurs. Sans remettre en question ses propres habitudes de prescription, il est difficile d’identifier les pratiques qui doivent être mises à jour. Malgré leur observation, les études sur la consommation de drogues aident à clarifier les doutes dans les milieux cliniques, introduisent l’idée de mener des recherches et stimulent le processus de recherche d’information pour réduire le fossé entre savoir et faire.

Des informations digérées indépendantes et une formation médicale continue améliorent encore la prescription. Ce dernier, bien que n’étant pas universellement considéré comme un investissement rentable par les autorités de la santé, semble au moins mieux que de le laisser aux fabricants de médicaments.